TER : VOL DE CÂBLES, Antoine Diome promet de mettre la main sur les criminels

L’Etat est déterminé à mettre la main sur les auteurs du vol de câbles du Train Express Régional
(Ter). Des voleurs que les forces de sécurité entendent traquer jusque dans leurs derniers retranchements.

En parlant de ce vol audacieux que d’aucuns n’hésitent pas à qualifier d’acte terroriste, le ministre de l’Intérieur Antoine Diome n’a pas caché sa colère.

Il a dénoncé avec fermeté le vol de câbles sur le trajet du Ter. Il promet de retrouver les auteurs de «cet acte criminel». Il s’exprimait hier en marge de la célébration de la 3ème édition des « Journées nationales des Sapeurs-Pompiers » qui se tiennent depuis hier jeudi 12 mai jusqu’à demain samedi 14 mai 2022 sur l’ensemble du territoire national, sur le thème :

« Le rôle des Sapeurs-Pompiers dans la gestion des catastrophes et pandémies. »Hier, c’est un Antoine très en verve et en colère qui a pris la parole lors du lancement des journées nationales des sapeurs pompiers. Le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique a réagi au vol de câbles de communication du réseau du Train express régional (TER) ayant occasionné le ralentissement du trafic de ce moyen de transport de masse, en début de semaine.

Le premier flic du pays rassure que ces actes ne seront pas impunis et que les auteurs seront traqués, arrêtés et livrés à la justice.

«Au moment où vous vous dévouez corps et âme pour sauver des vies que vous ne connaissez pas, au péril de vos vies, d’autres personnes s’adonnent à des actes d’un incivisme inqualifiable. Et j’ai en tête la section des câbles du TER qui a mis en danger des centaines de vies humaines. Cet acte criminel ne restera pas impuni.

Car l’Etat poursuivra ses auteurs et les livrera à la police pour que force reste à la loi»’ a martelé avec fermeté le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique. Très remonté, Antoine n’a pas caché pas son amertume suite au vol des câbles de la Ter, un acte criminel qui, a l’en croire, à failli mettre en péril la vie de centaines de personnes. Pour rappel, le Procureur général Ousmane Diagne a pris en main le dossier des actes de dégradation sur le tronçon du Train Express Régional (TER). Le maître des poursuites s’est dit profondément outré par ce qu’il qualifie « d’actes de terrorisme, de destruction, de dégradation et dommages criminels.

« Il a exhorté les éléments de la SR à mener une enquête, qui sera traitée avec toute la diligence requise. Au regard de la gravité des faits, dit-il, « la loi sera rigoureusement appliquée à l’encontre des auteurs».

« C’est pourquoi, j’ai donné des instructions à la Section de Recherches de la Gendarmerie de mener toutes les investigations utiles afin d’élucider toutes les circonstances de ce méfait, d’en rassembler les preuves et d’identifier le ou les auteurs » avait indiqué le Procureur général Ousmane Diagne dans un communiqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Next Post

Politique : : «Il y a plus de pays au monde qui ne limitent pas les mandats que ceux qui en limitent»

sam Mai 14 , 2022
Dans un entretien avec le journal de WalfQuotidien, Abdou Latif COULIBALY  Ministre, Secrétaire général du Gouvernement dit comprendre le président SALL qui a suggéré l’idée de mandats illimix. « C’est quand même parfois injuste que quelqu’un exprime ses propres convictions et que cela soit mal perçu. Encore une fois ce n’est […]