L’intercoalition démonte Mimi et affiche sa majorité à l’Assemblée, chiffres à l’appui…

L’inter-coalition Yewwi Askan Wi-Wallu Sénégal a tenu un point de presse hier. Une opportunité pour Khalifa Sall, Déthié Fall, Mamadou Lamine Thiam et leurs camarades d’apporter leur réponse à la tête de liste nationale de BBY après sa sortie tardive de dimanche après minuit.

L’inter-coalition Yewwi Askan Wi-Wallu Sénégal a tenu un point de presse hier. Une opportunité pour Khalifa Sall, Déthié Fall, Mamadou Lamine Thiam et leurs camarades d’apporter leur réponse à la tête de liste nationale de BBY après sa sortie tardive de dimanche après minuit. En quelque sorte, la réponse du « berger à la bergère ». Les chiffres communiqués hier par Déthie Fall font ressortir une nette majorité au profit de l’inter coalition Yewwi-Wallu, reléguant Benno au rang d’opposant parlementaire….Le décor était bien campé avec un Khalifa Sall énergique mais qui avoue avoir perdu la voix depuis trois jours.

Remerciant d’abord le Tout Puissant, puis la presse venue massivement répondre à leur invitation, l’ancien maire de Dakar a d’emblée souligné que de l’indépendance à nos jours jamais des élections n’ont connu autant de manigances que les législatives de dimanche dernier.

Des listes fractionnées ou éliminées, des organes de régulation reniés, des enfants morts, des hommes et femmes emprisonnés arbitrairement. Des faits à l’actif d’un pouvoir « qui est aux abois » a-t-il soutenu. « Ils sont cernés de toutes parts, c’est leur sauve-qui-peut qui a créé cette situation qui a sali la démocratie du Sénégal et restera gravée dans l’histoire. Heureusement que nous avons un peuple capable de discernement, un peuple responsable» s’est consolé l’ancien maire de Dakar.

Revenant sur la participation des coalitions Wallu et Yewwi à ce scrutin, Khalifa Sall a salué la belle combinaison qui amené à la victoire finale. « Avec lucidité, nous avons réagi. Avec l’opposition la plus significative, nous avons agi avec intelligence. Notre union fut une trop grosse surprise pour le régime. Et nous le devons aux leçons qui ont été tirées des élections de 2012, 2017, 2019 et avons agi avec fermeté. Au finish, cette victoire de l’inter coalition est sans conteste. Nous avons gagné sans mensonge ou création de PV falsifiés. Nous sommes des responsables et ne créons pas de victoires préfabriquées », a tonné Khalifa Sall.

« En éliminant les leaders, ils croyaient avoir réussi un grand coup. Mais cela a foiré et ils sont au regret, car ce fut une source de motivation, de libération d’hommes comme Barth qui ont compris et joué leur rôle.
Mais la 2ème leçon est que Yewwi et Wallu ont eu une adhésion populaire. C’est avec des PV normaux, issus du processus et non préfabriqués, que nous allons fonder nos déclarations. Nous travaillons sur la base des textes, des principes et règlements, mais aussi sur la base des faits et des preuves », a-t-il ajouté.

Après Khalifa Sall, Déthie Fall a exprimé l’étonnement des Sénégalais de voir, alors qu’on compilait les résultats des législatives, Mimi Touré livrer « ses » résultats. En réponse à la sortie avant-hier de la tête de liste nationale de Benno Bokk Yaakar, Déthié Fall a annoncé, chiffres à l’appui, que Benno est désormais relégué dans l’opposition parlementaire. « Elle parle de 30 départements sur 48 départements, alors qu’elle savait pertinemment qu’au niveau national, la compilation des résultats n’était pas finie, tout en y incluant 3 de la Diaspora. Et pire, dans ses manipulations, elle a cité Tivaouane, Goudomp, l’Afrique du Nord.

Tout cela est démenti par des PV. Mais on ne peut plus manipuler les esprits au Sénégal », a martelé de son côté le mandataire national de Yewwi Askan Wi. Opposition majoritaire à l’Assemblée nationale, un rêve concrétisé Selon lui, une opposition majoritaire à l’Assemblée c’est un rêve concrétisé. Démontant les chiffres avancés par Benno, Déthié Fall a soutenu que « nous, les résultats que nous avons et qui vont se confirmer dans les 53 départements, la diaspora inclus, nous aurons au moins 28 députés.

En effet, selon la lecture de Déthié Fall avec la victoire acquise à Dakar, leur coalition se retrouve avec 7 députés, Rufisque compte 2 députés, Keur Massar 2, Pikine 5, Guédiawaye 2, Thiès 4, Tivaouane 2, Bignona 2, Ziguinchor 2, Oussouye un député, Kébémer 2, Bambey 2, Mbacké 5, Saint-louis 2, Sédhiou 2, Goudomp 2, Saréya 1, Europe du sud 3, Europe nord-ouest et du centre 3, Amérique et Océanie 1 député, Asie et Moyen Orient 1 député, Afrique du nord 1, Afrique australe 1 député. Sur 112 députés des départements, les 55 sont donc dans les listes de Wallu – Yewwi.

Il a tenu à préciser que les départements les plus peuplés du Sénégal sont acquis à leur inter-coalition. Il faudra aussi mentionner que sur 53 autres des listes proportionnelles, restantes et qui vont être répartis, ils auront 28 députés au moins. « Ils essaient de gonfler les autres résultats pour se rattraper, on les suit de très près. Au total, un minimum de 83 députés sur les 165 sera de notre liste.

Nous serons majoritaires grâce à l’intelligence des sénégalais. Aujourd’hui, Benno est l’opposition parlementaire et le président de l’Assemblée nationale sera issu de notre inter coalition. Nous alertons nos autorités religieuses et coutumières sur là où tente de nous mener Mimi, Benno et leur refus du
choix du peuple », a conclu Déthié Fall.

Temoin

Chéf de Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Next Post

MIMI TOURE REVIENT A LA CHARGE : «Nous récusons toute possibilité de cohabitation»

mar Août 2 , 2022
Juste quelques heures après la sortie de l’inter coalition Yewwi-Wallu (voir en dessus) pour réaffirmer sa victoire aux législatives et surtout prédire une future cohabitation au niveau du Gouvernement, la tête de liste de la coalition Benno Bokk Yakaar Mme Aminata Touré est revenue à la charge. Juste quelques heures […]