Tribunal de Mbour : accusé de viol, le fils de Cheikh Yirim SECK conteste les faits

Le juge d’instruction du premier cabinet de Mbour a entendu aujourd’hui Souleymane Sidy SECK accusé de viol et détournement de mineur sur une camarade d’école. Le jeune accusé nie les faits devant le juge. Par contre la fille en question ne s’est jamais présentée.

À la quête pour la lumière de cette affaire, le patron du 1e cabinet éclaire quelques zones d’ombre. Convoqué à trois reprises, la jeune écolière ne s’est jamais  pointée.

Selon l’observateur de source sure révèle que les deux jeunes étaient liés par une relation amoureuse une thèse que mise en cause continue de soutenir en donnant des détails concernant leurs relations

L’accusé se défend en contestant la version de fille qui soutient que le jeune SECK l’a forcé à des rapports sexuels avant de filmer la scène