En continu

PÈLERINAGE À LA MECQUE : «300 VOYAGISTES PRIVÉS AU SÉNÉGAL, C’EST TROP» (AÏSSATA TALL SALL)

Vue: 2885
1 0

Il n’y a, pour le moment, aucune certitude sur la tenue du pèlerinage à la Mecque pour l’année 2021. Cependant, le Sénégal prend les devants dans la préparation. C’est ce qui motive la rencontre, ce vendredi, entre le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur et les voyagistes sénégalais.

Les discussions de cette rencontre, qui s’est tenue dans les locaux du ministère des Affaires étrangères, ont tourné autour de l’organisation de l’édition 2021 du pèlerinage aux lieux saints de l’Islam. « Nous n’avons pas encore la confirmation que le Hajj aura bien lieu mais nous avons bon espoir que l’édition de cette année aura lieu », a soutenu Aissata Tall Sall, précisant que si elle aura lieu, elle sera différente des précédentes éditions en raison de la crise sanitaire.

Aissata Tall Sall a profité de cette rencontre pour poser sur la table le débat relatif à la rationalisation des voyagistes privés.

A l’en croire, l’effectif pléthorique des voyagistes privés est souvent source de nombreuses difficultés. « Avec un nombre restreint de pèlerins, 300 voyagistes privés, c’est beaucoup. C’est à cause de cette situation que le Sénégal a connu dans le passé des voyagistes privés qui ont encaissé des billets d’avion sans pour autant respecter leurs engagements », rappelle-t-elle avec regret.

Non sans indiquer que le Sénégal doit anticiper sur ces problèmes. « C’est une question privée entre le voyagiste et le candidat mais l’Etat ne peut pas être absent », soutient-elle.

Poursuivant, elle a annoncé la mise en place, d’un cahier de charges qui va imposer des obligations et des conditions aux voyagistes privés.

Porte-parole des voyagistes privés, Palla Mbengue a magnifié cette initiative novatrice. Selon lui, il y avait un cahier de charges, mais il est toujours bon de l’améliorer. Cela, dit-il, ne fera que du bien aux pèlerins et au pèlerinage.

En outre, il a fait savoir que l’Etat doit organiser ce secteur afin de préserver les droits des pèlerins et permettre aux voyagistes privés de réaliser des bénéfices.

Laisser un commentaire