LegisLatives 2022 : Yewwi Wallu appelle à un report de la publication des résultats..

Ouvert par Khalifa Sall, un point de presse tenu par l’inter coalition Yewwi Askan Wi Wallu Sénégal, Déthié Fall a lancé une alerte, détails à l’appui sur les manipulations des résultats des législatives. Venant de Benno, un hold-up en cours dans 4 départements nord du Sénégal. Mais ce qui se prépare ne passera pas, ont averti à tour de rôle tous les intervenants.

Déthié Fall qui a suivi les travaux des commissions départementales a d’emblée souligné que depuis hier à midi les travaux ont commencé, mais une remarque flagrante est qu’avançant des chiffres, Benno apporte
des corrections pour relever les taux sur les listes proportionnelles pour inverser la tendance. C’est ainsi qu’il a relevé les irrégularités dans plusieurs centres et bureaux de vote, de diverses localités. Mais c’est surtout dans quatre départements qui sont Podor, Matam, Ranérou, Kanel des miettes pour l’opposition. Et pire cherchant à montrer leurs preuves, il lui a été interdit photographier ou photocopier les documents.

Pour preuve à Kanel par exemple dans un bureau de vote, il n’y a aucune signature de leurs mandataires et dans d’autres bureaux, il n’y a même pas de signatures de l’administration, chose incroyable ! Ce qui prouve que ce document qui affiche des résultats très favorables peuvent venir de n’importe qui, et il y a en dans beaucoup départements, ce qui explique les corrections dont il y’a deux jours leur inter coalition parlait. C’est pourquoi explique Déthié Fall, il compte demander l’ouverture des cartons pour consulter PV par PV, s’il le faut même en public, pour plus de transparence, afin de prouver comment Benno manigance pour confisquer cette victoire. « Ils passent par d’autres voies pour essayer de les récupérer.

Et ces corrections sont inacceptables » Pour Malick Gackou, le monde entier sait à travers les législatives que le pouvoir de Sall a perdu la majorité et la volonté du peuple Sénégalais de mettre les canaux du changement. Pour sauver le Sénégal, il fait amorcer un virage vers l’expression et la liberté, Yewwi Wallu ne peut accepter l’inacceptable, qui est la volonté manifeste de Macky de confisquer ce choix du peuple
Cela ne passera pas ! Enfonçant le clou, Mme Aida Mbodji souligne que « Quant Mimi parlait avec précipitation, cela prouve qu’elle a avoué sa défaite et lançait même un appel au secours. Cela se prouve avec la fraude pure, avec ces PV tombés de nulle part.

Elle voulait qu’on l’aide à trouver 4 députés. Mais ils doivent comprendre que c’est un choix du peuple Une volonté populaire, sans corruption, qui a dit à Macky nous sommes fatigués, nous en avons assez, c’est notre choix, nous n’allons pas leur laisser 240 Mille voix ; Si ça vaut on doit reprendre le vote dans ces 4 départements, mais le bourrage ne passera pas » « Quand un homme perd sa vergogne, il ne lui reste rien. Macky Sall n’a plus la majorité populaire, c’est pourquoi il perd la majorité parlementaire. Mack doit faire preuve de grandeur ils n’ont que deux options bourrage ou bureaux fictifs. Mais quand on efface une décision divine, la prochaine fois c’est toi que la volonté divine efface » Moussa Tine

Ousmane Sonko est revenu sur la campagne, les moyens restreints avec lesquels ils ont sillonné le pays, mais une forte mobilisation qui leur a répondu le peuple. « Cet espoir ne sera jamais déçu, », a-t-il assuré avant d’ajouter qu’ils ont battu campagne, mais aucun d’entre eux qui font face à la presse ne sera au parlement, ce qui démontre que c’est l’amour du pays qui explique cette motivation. Ses remerciements spéciaux ont été adressés à la jeunesse sénégalaise qui a compris son rôle à jouer.

« C’est un contrat moral nous lie au peuple », dit-il Revenant aussi sur la déchéance de Benno et Macky, il a déclaré qu’ils étaient 127 députés lors de la législature passée avec des indépendants qui ont rallié les portant à 140, aujourd’hui ils se battent pour dire qu’ils ont 83 députés ! Pourquoi ? Et ironie du sort, ce sont les remplaçants de leur inter coalition qui les ont bastonnés et ils ont mordu la poussière.

Ils avaient deux discours déconstruire le bilan de Macky, qui est de tuer, emprisonner, détourner magouiller, pour reconstruire en proposant une autre mode de gouvernance où l’Assemblée jouera pleinement son rôle de surveillant. Au finish, il appellera Macky Sall à être républicain, agir avec dignité et grandeur, pour reconnaitre sa défaite. Même aux militants de Benno, il demandera pour la stabilité du pays de ne pas se laisser manipuler.

Chéf de Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Next Post

ELECTIONS LEGISLATIVES : chronologie d’une défaite annoncée pour benno...

jeu Août 4 , 2022
Même si les résultats provisoires des élections législatives de dimanche dernier ne sont pas encore publiés par la Commission nationale de recensement des votes jusqu’au moment où nous écrivons ces lignes, les chiffres sortis des urnes donnent une idée de ce que sera le visage de la prochaine Assemblée nationale. […]