En continu

Le témoignage de la seconde masseuse et du Mari de la propriétaire de Sweet

Vue: 101
0 0

Le milieu politique sénégalais est agité depuis début février par une plainte pour viols et menaces de mort contre le president SONKO.

Face aux enquêteurs, la deuxième masseuse Mame Ba, a expliqué qu’elle n’en savait rien, tout en précisant qu’elle était restée dans la maison.

Le Mari de la propriétaire du salon a, lui, indiqué qu’il n’avait entendu ni cri ni appels au secours de Adji Sarr. Des déclarations qui viennent également confirmer ceux tenus par Ndèye Khady Ndiaye, la propriétaire du salon.

En attendant, l’enquête préliminaire a été bouclée et le dossier transmis au procureur de la République, Monsieur Bassirou Gueye. Aussi, l’Assemblée nationale a  été saisie sur la levée de l‘immunité parlementaire du president Ousmane Sonko.

Le Ministre de la Justice, Malick , a transmis la requête au pouvoir législatif. Et Moustapha Niass, le président du parlement, a convoqué les membres du Bureau qui vont se réunir jeudi prochain pour se pencher sur la requête.

Le bureau de l’Assemblée va d’abord juger de la recevabilité de ladite requête. Puis, la conférence des présidents va définir le calendrier d’examen des affaires en instance et la commission des Lois, qui est compétente en la matière, se chargera de la mise en place de la commission ad hoc, avait appris senclic de bonne source hier mardi.