Le président du Nigeria critique les dirigeants qui prolongent la durée de leur mandat.

Le président du Nigeria vient avec un autre discours lors de la 77ème session de l’Assemblée générale des Nations unies ,

en effet, si plusieurs chefs d’etat Africains ont discuté de question de sécurité de crise alimentaire, politique, Muhammadu Buhari dans son allocution, a critiqué les autres dirigeants qui prolongent la durée de leur mandat pour s’accrocher au pouvoir, affirmant que cela avait un effet « corrosif », et a promis des élections libres et équitables lorsque le pays élira son successeur en février.

Buhari, 79 ans, qui a pris ses fonctions après avoir battu un président en exercice lors des élections de 2015, laissera la place à un nouveau dirigeant dans ce qui serait un autre transfert de pouvoir pacifique, contribuant à cimenter les références démocratiques du Nigeria dans une région sujette aux coups d’État.

Le Nigeria a mis fin à des décennies de régime militaire en 1999.

S’exprimant lors de sa dernière Assemblée générale des Nations Unies, M. Buhari a déclaré que la nation la plus peuplée d’Afrique avait beaucoup investi pour garantir des élections libres et équitables.

« Nous croyons au caractère sacré de la limitation constitutionnelle des mandats et nous l’avons respectée avec constance au Nigeria. Nous avons vu l’impact corrosif sur les valeurs lorsque des dirigeants, ailleurs, cherchent à changer les règles pour rester au pouvoir », a déclaré Buhari.

« En tant que président, je me suis fixé comme objectif que l’un des héritages durables que j’aimerais laisser est d’ancrer un processus d’élections libres, équitables, transparentes et crédibles grâce auquel les Nigérians élisent les dirigeants de leur choix. »

Afrique NOIR

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Next Post

114 migrants sénégalais rapatriés d’Agadez au Sénégal....

ven Sep 23 , 2022
 Ils sont depuis 4 mois dans cette localité du Niger après une expulsion en l’Algérie. Le coordonnateur des migrants avait décrié le manque de soutien des autorités sénégalaises. Fallou Thiaw disait qu’elles avaient failli à leur mission. La conseillère technique de la direction générale des Sénégalais de l’extérieur explique le […]