Environ 12 millions de préservatifs distribués au Sénégal en 2021

Le Conseil national de lutte contre le Sida (Cnls) a rendu public, hier, son rapport 2021. Lequel renseigne que pour l’année écoulée 11 874 931 de préservatifs ont été distribués au Sénégal.

Le Conseil national de lutte contre le Sida (Cnls) a rendu public, hier, son rapport 2021. Lequel renseigne que pour l’année écoulée 11 874 931 de préservatifs ont été distribués au Sénégal. La promotion de l’utilisation des préservatifs est une stratégie importante pour la double protection. En effet, elle permet en plus de l’espacement des naissances, de réduire les Infections sexuellement transmissibles (Ist) ainsi que les nouvelles infections à VIH dans un contexte où l’essentiel de la transmission se fait par voie sexuelle.

Dans le rapport 2021 du Conseil national de lutte contre le Sida, il a été indiqué que le préservatif est un pilier important pour la prévention de ces maladies et de l’espacement des naissances. En 2021, le nombre de préservatifs distribués au Sénégal s’élève à 11 874 931, informe le document. Qui précise que les préservatifs sont distribués à travers la Division de lutte contre le Sida et les Ist (Dlsi).

S’agissant du nombre de décès liés au VIH, il est estimé à 1 024 en 2021. Toutefois, ils ont subi une légère baisse entre 2020 et 2021 passant de 1 167 à 1 024. Selon les données de routine recueillies auprès des sites de prise en charge des Ist, durant l’année 2021, un total de 244 168 cas d’Ist ont été notifiés dont 230 840 chez les femmes.

L’écoulement génital reste le syndrome le plus répertorié avec 130 329 soit 53,4 % de l’ensemble des notifications. Il est plus fréquemment répertorié chez les femmes, suivi des douleurs abdominales basses et des ulcérations génitales. Les cas de syphilis positifs sont de 0,8 % pour les deux sexes. Toujours sur la même période considérée parmi les 13 636 cas de tuberculose diagnostiqués, 13 354 ont été testés au VIH et connaissent leur statut soit 97,9 % et 531 étaient positifs au VIH soit un taux de 4,0 %.

Parmi les 531 patients co-infectés Tuberculose/VIH, 494 ont été mis sous traitement ARV soit 93,0 % et 505 mis sous traitement préventif au cotrimoxazole soit 95,1 %.

Aussi pour la co-infection avec les virus de l’hépatite B et C les données de routine collectées au cours de l’année 2021 révèlent que la séroprévalence de l’hépatite B chez les patients nouvellement enregistrés dans la prise en charge du VIH est de 9,3 %. Ce qui traduit une légère diminution par rapport à 2020 soit 10,6 %, ajoute le rapport. Le taux de réalisation du test l’AgHBs chez les patients nouvellement enregistrés est de 35,5 %. Toutefois très peu de données sont disponibles pour l’hépatite C dans la population générale.

Chéf de Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Next Post

CFEE et entrée 6e : Près de 300 mille candidats en lice

mar Juin 21 , 2022
Au total 296 395 candidats dont 165 714 filles sont inscrits à la date du 20 juin 2022 pour les examens du Cfee et de l’Entrée en sixième de l’année 2022. Au total 296 395 candidats dont 165 714 filles sont inscrits à la date du 20 juin 2022 pour […]