En continu

Contribution: Le Sénégal, un bateau ivre ( par le professeur Ansoumana Mané)

Vue: 458
1 0

Depuis quelques jours, tous les sénégalais sont inquiets de l’avenir du pays. En réalité, l’affaire Sonko- Adji Sarr a fini de scinder le pays en deux camps: pro- Sonko et pro-Adji sarr. Je suis de la lignée de Zola. Je suspecte un complot. De tous temps, des autorités politiques sénégalaises font mieux que Machiavel dans la liquidation des adversaires politiques.

Ma position est tranchée. Il s’ agit là d’une liquidation politique. Au fait, elle est fondée sur le procès verbal de la gendarmerie connu de tous,les témoignages de la propriétaire du salon de massage et sur la lavée de l’immunité parlementaire qui est une comedie dont les acteurs sont des députés d’une majorité mécanique et soumise à l’exécutif. En suivant les débats, les bras m’en tombent! Effectivement, ils sont comiques.

Devons- nous permettre ce projet machiavélique aboutir à terme? Devons-nous permettre de tuer notre Alan Garcia, notre Ambedkar, notre Mamadou Dia, notre Mandela? A toutes ces questions, je réponds par non! Bon nombre de jeunes sénégalais ont compris que ce complot de pure bassesse est cousu de fils blancs. Autant on promeut le développement durable autant on doit exiger aux autorités actuelles de nous (jeunes ) léguer un pays envié et enviable.

Voilà le contrat social! Le pays n’est pas votre propriété, il vous est juste confié pour un court temps, c’est tout.Devant le peuple et devant Dieu, ce régime est sur le point d’écrire une des pages sombres de notre histoire. Il est clair, l’histoire désavouera tous les acteurs qui y prêteront leur conscience à cette entreprise diabolique.

Mouvance présidentielle, juges, chroniqueurs, journalistes, intellectuels et leaders d’opinion, sauvez le bateau- Sénégal! Comment devrez-vous sauver le Sénégal? Eh ben! Dites seulement la vérité dans cette affaire. N’attendez pas demain car, demain, il sera trop tard! Pour la bonne bouche, épargnez le Sénégal de basculer dans la violence inutile. Le Sénégal a besoin d’Ousmane Sonko. Paix!