Ali BONGO congédie son Fils Nourredin

Hier, en conseil des ministres, le président Gabonais Ali BONGO, limoge son fils qui occupait le poste de Coordinateur Général des affaires présidentiels, à cause des rumeurs qui faisait croire que le père voulait que son fils lui succède    

Nommé depuis 2019 coordinateur général des affaires présidentiels,  Le communiqué du conseil des ministres d’hier a annoncé que Nourreddin Bongo Valentin a été « remis à la disposition de son administration d’origine ».

En étant à la tête d’une mission que lui avait assignée son père en début décembre 2019 qui était l’opération anti-corruption scorpion  ou « Laccruche Alihanga », une mission dans laquelle il devait surveiller son propre directeur de cabinet. Ce dernier a été arrêté, mais Valentin est soupçonné d’être à l’origine de cette opération.

Toutefois, il était considéré comme « un super-directeur de cabinet » du président et « numéro deux du régime ». Ce qui fait que les Gabonais craignaient que le Président Bongo  le désigne comme son successeur. Mais cette nouvelle situation changera les donnes.