ugmentation de salaire : zappée, l’administration pénitentiaire rouspète

Les agents de l’administration pénitentiaire ne sont pas aussi bruyants que les enseignants mais sont tout aussi mécontents.

En effet, si ces derniers revendiquent une « imposition raisonnable » des sommes augmentées sur leur salaire, eux n’ont vu d’augmentation.

Leur mécontentement est exacerbé par le fait qu’ils sont pratiquement le seul corps des forces de défense et de sécurité à ne pas bénéficier des largesses du Gouvernement.

Ainsi, pendant que policiers, gendarmes et autres militaires ont vu leur solde hausser ce mois-ci, les gardes pénitentiaires sont tout bonnement zappés.

Une situation qui n’a pas manqué de créer des bruits de botte. Selon nos informations, ce vendredi matin, dans plusieurs maisons d’arrêt, le courroux des agents de  l’administration pénitentiaire s’est fait sentir.

Chéf de Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Next Post

Hôpital de Tivaouane : quand l’Etat est resté sourd aux alertes du khalife général

ven Mai 27 , 2022
«L’hôpital a besoin d’une assistance», assénait Serigne Babacar Sy. Face au désormais ex-ministre de la Santé Abdoulaye Diouf Sarr, l’homme fort de Tivaouane n’y était pas allé de main morte. «Si l’hôpital était une personne, on dirait qu’elle est aujourd’hui paralysée. Il est plus malade que ses patients», renchérissait devant […]