Senegal – Coronavirus : « Yoonu Askan Wi » Pour La Mise En Place D’un Fonds National De Solidarité

Senclic _ La première, soutiennent-ils, consiste à mettre à profit les trois semaines de fermeture des classes dans les écoles et universités, englobant les vacances de la quinzaine de la jeunesse.

«Demander aux chefs d’établissements, d’abord, de requérir de leurs personnels enseignants des paquets d’exercices à remettre aux élèves de toutes les classes et à faire à la maison ; ensuite d’identifier, de renforcer et de diversifier les ressources numériques disponibles en ligne, afin de les mettre à la portée des élèves par e-mail (…) ou autre plateforme, afin de maintenir élèves et étudiants en situation de recherche, d’auto-apprentissage, d’exercisation et de renforcement», suggèrent-ils.

«Il faut envisager dès maintenant et à toutes fins utiles, un réaménagement du calendrier scolaire et universitaire, en rapport surtout avec les examens de fin d’année. Ces quelques mesures visent à permettre aux enseignants, élèves et étudiants de s’occuper utilement et de garder le cap, tout en évitant de laisser les enfants trainer dans les rues à leurs risques et périls», ajoutent-ils.

Entre autres préoccupations, Yoonu Askan Wi propose la mise en place un fonds national de solidarité pour soutenir la stratégie de riposte.

Un fonds alimenté par différentes sources telles que «ponctions sur les ressources de certaines institutions budgétivores (caisses noires de la Présidence, de l’Assemblée nationale, du Hcct, du Cese…) ; report, annulation ou réévaluation à la baisse de certaines grosses dépenses non prioritaires (par exemple le stade de 150 milliards FCfa), souscriptions volontaires des personnes physiques et morales, etc.

Economie – senegal : Coronavirus, Quelles Mesures Contre La Paralysie De L’économie ?

SENCLIC

Facebook Comments

Les plus recents

Leave a Comment